Open Office Base : effectuer une jointure entre deux tables d’une base de données

Un tutoriel concernant l’établissement d’une relation entre deux tables de Open Office Base et la conception d’une requête concernant des champs des deux tables.


Effectuer une jointure entre deux tables d'une base
envoyé par shanneton. – Regardez plus de vidéos de science.

Ce tutoriel est aussi présent sur la médiathèque de l’Université Paris Descartes.

De la base de données à l’analyse statistique

Tutoriel : Voici une petite vidéo indiquant comment faire une requête dans OpenOffice Base, comment l’importer dans un classeur puis utiliser un tableau croisé dynamique.


De la base de données à l’analyse statistique
envoyé par shanneton. – Vidéos des dernières découvertes technologiques.

Comment importer ses données dans le logiciel R

Lorsque l’on veut faire des analyses statistiques ou des graphiques à partir de ses données, le premier problème qui se pose est de les transférer à partir du classeur où elles sont entreposées vers le logiciel de statistiques choisi. Le logiciel R est un bon choix mais arriver à récupérer ses données depuis un tableur pour les traiter dans R n’est pas forcément très simple. Ce document est là pour vous aider dans cette tâche.

Importer des données de OpenOffice ou Excel dans R

Un guide pour les tableaux croisés dynamiques avec OpenOffice

Les tableaux croisés dynamiques, appelés dans la suite bureautique OpenOffice les « pilotes de données », sont des outils essentiels pour l’analyse des données avec un tableur, ou pour préparer des données au traitement statistiques. Dans le document suivant vous trouverez une introduction à cet outil pour OpenOffice avec quelques exemples.

Tableaux Croises Dynamiques (pilote de données) avec OpenOffice

Choses et autres utiles pour R

(page en perpétuelle construction)

Comment obtenir de l’aide sur une fonction ?

Pour obtenir de l’aide sur la fonction appelée « fonction » Il suffit :

  • de taper ?fonction
  • de taper help(fonction)

Comment écrire des commentaires dans un script ?

Un commentaire est une ligne de code qui n’est pas exécutée et qui n’a aucun effet. Les commentaires sont utiles pour rendre compte de ce que fait le script, surtout s’il doit être lu ou modifié par d’autres personnes.
Il faut utiliser deux signe « # » à la suite :

## ceci est un commentaire

Quelle est la différence entre « = » et « == »?

Le « = » est un opérateur d’affectation comme « <-« , il permet par exemple de donner une valeur à une variable :

 > Z= 2 ;
 > Z
 [1] 2

Le « == » est un opérateur de comparaison qui permet de savoir si une valeur est égale à une autre :

> Z = 2 ;
> Z == 2 ;
 [1] TRUE

Continue reading

Variables statistiques

Définitions ?

  • Pour la définition générale d’une variable voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Variable
  • Les statistiques utilisent le concept de variable aléatoire. Pour la définition, un peu complexe, de telles variables voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Variable_al%C3%A9atoire

Variables aléatoires discrètes et continues

Une variable aléatoire discrète est une variable aléatoire qui ne peut prendre que des valeurs particulières, c’est à dire un nombre fini ou dénombrable fini de valeurs. Une variable aléatoire continue peut elle prendre un nombre infini non dénombrable de valeurs.   – Exemples de variables aléatoires discrètes : Le résultat d’un lancer de dé, l’année de naissance, le nombre de personnes qui votent pour un candidat lors d’une élection.   – Exemple de variables aléatoires continues : La VO2 max, le temps mesuré sur une performance, le résultat du dosage d’un produit etc…

Variables aléatoires qualitatives et quantitatives

Nous avons précédemment vu la différence entre une variable aléatoire discrète et une variable aléatoire continue. Une variable aléatoire qualitative à une seule classe est une variable qui indique la présence ou l’absence d’une propriété chez un individu. Un pourcentage est obtenu à partir du comptage des valeurs d’une variable aléatoire qualitative. Par exemple, le pourcentage de personnes qui répondent « oui » à une question lors d’un sondage résulte du comptage des individus qui ont la propriété de répondre « oui ». La variable qualitative ne peut donc prendre que deux valeurs « oui » ou « non ». Une variable aléatoire quantitative est une mesure quantifiée chez les individus qui peut prendre plusieurs valeurs. On peut par exemple citer le poids, une note, un temps, une hauteur de saut etc… Une variable aléatoire quantitative peut être à valeurs discrètes (note entre 0 et 20, nombre de points etc…) ou à valeurs continues (temps, hauteur par exemple). Une variable aléatoire qualitative concernant une propriété peut être à deux classes (pile/face, oui/non, gagne/perd), mais également comporter plusieurs classes (couleurs, numéro de l’équipe, vote pour/contre/sans opinion etc..)

Variables dépendantes et indépendantes

En statistiques, une variable indépendante est un paramètre ou une caractéristique pouvant prendre au moins deux valeurs différentes dont la variation influence la valeur d’une ou de plusieurs autres variables, à savoir, les variables dépendantes. On l’appelle variable indépendante parce qu’elle ne dépend pas du sujet observé. Il existe deux types de variables indépendantes: les variables indépendantes invoquées et les variables indépendantes contrôlées (ou provoquées). Les variables indépendantes invoquées sont existantes dans la nature, elles sont justes recueillis par le chercheur (exemple : le sexe de l’individu, l’âge, etc.). Les variables indépendantes contrôlées sont crées par l’experimentateur (exemple: la luminosité,etc).

On peut parler aussi de variables principales et secondaires: les variables principales sont les variables que l’on manipule pour en connaitre l’effet, alors que les variables secondaires sont manipulées de maniére à ne pas polluer, influencer l’experience. On peut contrôler les variables secondaires en leur donnant une valeur fixe ou par contrebalancement. (Définition wikipédia d’une variable indépendante : http://fr.wikipedia.org/wiki/Variable_ind%C3%A9pendante) »

« En statistiques, une variable dépendante est un paramètre ou une caractéristique pouvant prendre au moins deux valeurs différentes dont la variation est causée par la variation d’une ou de plusieurs autres variables, à savoir, les variables indépendantes. »(Définition wikipédia d’une variable dépendante : http://fr.wikipedia.org/wiki/Variable_d%C3%A9pendante)

Cours « statistiques et outils informatiques » (2009-2010)

CM n°1 :

  • les différents types de variables aléatoires (qualitatives, quantitatives, continues, discrètes…)
  • différence entre statistiques descriptives et inférentielles
  • notion d’échantillonnage
  • les indicateurs de tendance centrale (moyenne, médiane, pourcentage)
  • les indicateurs de variabilité (variance, écart-type)
  • fonctions du tableur associées : MOYENNE(), VAR() etc…

Télécharger le diaporama ICI.

CM N°2

  • retour sur l’échantillonnage
  • la variance d’une moyenne d’un échantillon
  • la notion d’intervalle de confiance
  • fonctions du tableur associées: INTERVALLE.CONFIANCE()

Téléchargez le fichier de données ICI.

Téléchargez le diaporama ICI.

CM n°3 : Tests de comparaisons d’échantillons

  • Tests de comparaison de pourcentages (mesures répétées ou non) : écart réduit
  • Tests de comparaison de moyennes : petits et grands échantillons, séries appariées ou non : écart-réduit et test du t de Student-Fisher.
  • La fonction correspondante du tableur pour le t-test : TEST.STUDENT()

Téléchargez le diaporama du cours : ICI