COVID19 : Le confinement semble produire ses effets (France)

 

Voici un graphique représentant une comparaison entre :

 

  • ce qu’il était possible de prédire le 19 mars concernant l’évolution de l’épidémie du covid-19 avec un modèle simple (modèle exponentiel, représenté par les courbes en pointillés)
  • le nombre avéré de personnes infectées et décédées depuis le 19 mars jusqu’au 23 mars 2020

 

Attention il s’agit là de courbes représentant les nombres cumulés de personnes infectées et décédées (source des données : European Centre for Disease Prevention and Control).

 

Les deux modèles exponentiels (courbes en pointillés) prennent en compte les données du 8 au 19 mars 2020. Pourquoi ce choix ? Parce que le nombre de personnes décédées le 8 mars 2020 est égal à 10 et l’on peut alors considérer que l’on dispose d’assez de données pour que l’on puisse faire des prédictions. Les petits points situés sur les courbes en pointillés après le 19 mars correspondent aux prévisions du modèle.

 

La courbe en pointillés noirs représente les prédictions pour les personnes infectées, et la courbe en pointillés rouges représente les prédictions pour les personnes décédées.

 

Donc le 19 mars, les modèles prédisaient pour le 23 mars :

  • Un nombre de personnes infectées proche de 25 000
  • Un nombre cumulé de personnes décédées proche de 800

 

Mais le nombre de cas réels estimé au 23 mars s’avère finalement de :

 

  • 16 015 personnes infectées
  • 674 personnes décédées

 

Donc le confinement semble bien produire ses effets… surtout sur le nombre de personnes infectées, et c’est une bonne nouvelle.

 

NB : Pour les spécialistes, les coefficients de détermination des deux modèles exponentiels sont respectivement de 0,995 (personnes infectées) et de 0,989 (personnes décédées).